Dessine-moi un mouton : Le Petit Prince atterrit aux Mercredis Loisirs !

Née d’une discussion estivale entre animateurs·ices, l’idée de monter un projet autour du Petit Prince soulignait l’envie de redynamiser les équipes, toujours avec cette notion de projet collectif qui leur est chère.

Le projet s’est étendu de Changé à Parigné-L’Évêque, poussant les équipes des Mercredis Loisirs à monter, ensemble, une exposition commune. L’idée était également de donner une véritable suite au Festival Récréacontes, puis On s’la raconte (dispositifs autour de la littérature jeunesse). « On s’est retrouvés orphelins de cette dynamique de festival portée par d’autres que nous. » nous confie Adèle, Responsable enfance du site de Parigné-L’Évêque. « Ce genre de projets permet de fédérer nos équipes, mais aussi de donner plus de sens à notre métier et à nos pratiques ! » ajoute Grégory, Responsable du site de Changé.

« Au départ, on s’est demandés comment amener Le Petit Prince auprès des enfants et comment faire pour leur procurer cette envie de créer autour de l’histoire. » nous explique Sarah, Responsable Maternelle de Changé.
« Les grands suivent l’histoire au sens strict, avec un pop-up et une bande audio, ils apprécient vraiment le projet. » poursuit Grégory. Quant aux plus petits, les animateurs ont cherché un moyen pour qu’ils s’approprient réellement le conte à travers différents supports (livres adaptés, histoire à écouter…).

Bombe, découpe, dessin, maquette… Depuis septembre 2022, tous les enfants des accueils de loisirs, de maternelle et primaire, de Changé et de Parigné, ont participé à la création d’éléments décoratifs du fameux récit de Saint-Exupéry. Ces éléments seront mis en avant lors d’une exposition qui sera itinérante à plusieurs endroits du territoire. Les visiteurs pourront voyager de planète en planète.
Les animateurs souhaitent créer un voyage ludique avec des portraits, jeux d’odeurs, maquettes et bien d’autres surprises.

À partir du vendredi 27 janvier, dans l’enceinte du Centre Rabelais, vous pourrez admirer l’aboutissement de ce travail réalisé par les petits et grands. Le but de cette exposition est notamment de valoriser les temps d’atelier des mercredis loisirs et le travail des enfants et animateurs. Un escape game verra également le jour en septembre prochain. « Une réelle émulation s’est créée autour de ce projet » nous expliquent Grégory, Adèle et Sarah.

Rien ne pourrait davantage correspondre à l’éducation populaire que l’énergie et l’investissement fournis par les animateurs et animatrices durant ces dernières semaines.
« Depuis ce projet, je ne coupe jamais réellement avec le Petit Prince : je rentre Petit Prince, mange Petit Prince et dort Petit Prince. » nous confie une animatrice.

Mais, au fond, ne sommes-nous pas toutes et tous Petit Prince ?

Au fait, pourquoi Le Petit Prince ?

« Il y a tellement de choses… Il y a cette dénonciation essentielle, ce côté un peu flou et militant qui m’est cher. Cette forme de satire de l’adulte à travers les yeux d’une prétendue naïveté de l’enfant. »
Grégory

« J’aime cette notion de voyage, d’amitié, d’apprivoisement. J’aime la façon dont l’histoire bouscule la vision de la vie et de l’adulte. Chacun a sa grille de lecture et petits et grands peuvent s’y retrouver. » Adèle

« Mon mémoire de Master était sur Le Petit Prince ! J’aime le fait qu’il soit transversal, qu’il parcoure tous les âges et qu’il soulève plusieurs points. C’est un conte philosophique aux mots simples, mais qui a tellement de sens. »
Sarah