Préparer l’été : un challenge

Chaque été, près de 250 enfants sont pris en charge par l’association, en accueil de loisirs ou en séjour. Recrutement, élaboration des programmes, formation… Préparer ce temps fort est un véritable défi pour les équipes enfance et jeunesse.

Côté enfance…

Les recrutements

Les besoins en personnel sont intenses sur l’été : le secteur enfance travaille en moyenne avec 50 animateurs et directeurs de sites. «Nous travaillons avec nos permanents, bien sûr, mais aussi des habituels qui reviennent chaque année. Nous avons néanmoins besoin de nouvelles têtes chaque
année»
explique Claire Denis, coordinatrice enfance. Après la réception des CV, les candidats sont
invités pour une journée de recrutement en mode «job dating». Par groupe de 10, ils participent à des entretiens collectifs sur des thématiques précises. «Cela nous permet de compléter les équipes».

L’élaboration du projet pédagogique et des programmes

Une équipe est constituée pour chaque site, chaque mois, et chaque tranche d’âge. Les animateurs se réunissent régulièrement pour préparer leurs semaines d’activité.

«Nos directeurs de site s’appuient sur le projet éducatif de la structure pour définir les objectifs
de leur projet pédagogique.»

Ce document, travaillé avec les animateurs, est la base de travail pour imaginer un programme fidèle aux valeurs de l’association. La préparation de 3 semaines de centre représente environ 24h de préparation pour un animateur et 45h pour un directeur. Ces heures de travail sont rémunérées.

La formation des animateurs

La formation des animateurs est désormais détachée des temps de préparation. «Auparavant, le week-end organisé à Brette-les-Pins servait à la fois à échanger sur les projets pédagogiques, élaborer les programmes et se former. Nous avons décidé de séparer les deux, cela nous semble plus simple d’un point de vue logistique». Ainsi, les animateurs sont invités à participer à  une après-midi de formation suivie d’une soirée. Les directeurs proposeront des ateliers autour de techniques d’animations très concrètes et innovantes. «Lors de la veillée, ils vont organiser un grand jeu dans lequel les animateurs se retrouveront dans la position des enfants. Un bon moyen d’appréhender la mise en place d’une animation collective».

Romain, directeur à Parigné-l’Evêque cet été

«Cette année, ce sera le 5e été que je réalise avec le centre Rabelais et je serai en direction avec les primaires de Parigné-l’Evêque. Vu que je suis en formation Bpjeps depuis novembre, on nous
prépare a ce nouveau rôle tout au long de l’année mais aussi grâce à Adèle qui m’accompagne pour cet été. Ce qui me plaît dans cette préparation, ce sont toutes les nouvelles choses que j’apprends. Mais aussi de pouvoir travailler avec toute mon équipe d’animateurs sur le projet pédagogique afin de mettre en place un centre qui va nous ressembler.»

Et pour la jeunesse ?

Pour les activités d’été des 11-17 ans, le secteur jeunesse travaille avec 4 permanents et 6 vacataires. Dès janvier, l’équipe se penche sur le programme qui doit être prêt début mars pour la diffusion de la
plaquette. « Nous faisons en sorte d’avoir un permanent sur chaque semaine d’activité, explique Benjamin Yacovleff, coordinateur jeunesse. Les chantiers sont également gérés par les permanents qui connaissent bien le terrain ». Le coordinateur s’assure de l’articulation globale de la logistique, en lien avec ses
animateurs.