Secteur famille/adultes : on fait le bilan

accompagnement-individuel

Après 19 ans passés au Centre socioculturel, Sandrine Gautier, notre référente famille, s’envole vers de nouveaux horizons. L’occasion de revenir sur l’émergence du secteur famille/adultes et sur ses souvenirs au sein de l’association.

La naissance des actions familles

C’est en 2008 qu’est né ce secteur, avec le projet Côté Parents. À l’époque responsable du Centre de loisirs, Sandrine échangeait énormément avec les parents. Elle s’est vite rendu compte qu’ils se posaient beaucoup de questions sur la parentalité. Le bureau de l’association et la CAF ont donné un écho favorable à ce nouveau projet, en lien avec les aspirations du moment. “Cela venait conforter l’idée que l’association devait aller pus loin que la proposition de services”. La toute première soirée Côté Parents : une intervention du CDIFF sur les caprices des enfants. “Elle a cartonné !” se souvient l’animatrice.

Sa formation en DEJEPS a permis de concrétiser le projet, puisque que “Côté Parents” était le sujet de son mémoire. “On a construit un collectif d’une quinzaine de parents qui se regroupait régulièrement pour choisir ensemble des thématiques de soirées ou de sorties en famille”

Côté Parents s’est construit autour d’un projet participatif : chaque parent était référent d’une action et le programme était conçu par l’ensemble du groupe. En 2012, la CAF impose à tous les Centres sociaux la mise en place d’un projet famille pour garantir l’agrément collectif. Le CA décide de missionner Sandrine, à partir d’un mi-temps sur le secteur famille, l’autre mi-temps étant réalisé au Centre social de Laigné-en-Belin.  “Une expérience vraiment très riche”.

La Parenthèse, un déploiement sur le territoire

Pour créer des relations encore plus fortes avec les familles du territoire, l’association lance en 2012 des activités dans les communes, en semaine.

”Nous voulions en premier lieu accueillir les parents qui ne travaillent pas. Le concept s’est ouvert naturellement vers des ateliers intergénérationnels, accueillant également des retraités”. 

Pendant de nombreuses années, Côté Parents et La Parenthèse ont évolué en parallèle, avec des temps d’échanges et de partage pour les familles et les adultes, en journée, en soirée ou durant les vacances. Les parents de très jeunes enfants ont également été invités à participer à la “P’tite Bulle” durant 2 ans.

De grands projets qui ont marqué la référente famille

En 10 ans, de nombreux projets ont vu le jour en partenariat avec des acteurs du territoire. “La MSA, la CPAM, la Carsat, l’association Familles Rurales, la résidence du Perquoi, le Gué Perray, les mairies, les écoles, les assistantes sociales… c’est tout un travail de réseau qui s’est construit au fil des années” raconte Sandrine. Elle se souvient notamment du travail sur l’estime de soi, mené avec l’espace Emploi Formation de la Communauté de Communes, ou encore des ateliers sur les accords toltèques qui l’ont marqué. “Les ateliers cuisine menés avec la banque alimentaire m’ont aussi énormément apporté. Malgré les difficultés de chacun, la priorité était au partage et à l’échange”. On retiendra également l’accompagnement à la scolarité, mis en place récemment en lien avec le secteur jeunesse.

“Ce que je garde de cette expérience de référente famille, c’est d’abord la relation humaine. Que ce soit auprès des parents, des enfants, mais aussi des professionnels, avec la commission sociale ou le collectif d’intervenantes du week-end de la femme. Tous ces projets ont été une façon de créer du lien entre les gens, c’était très riche de sens !”

Forte de nombreuses compétences et d’une plus grande confiance en elle, Sandrine retourne dans quelques jours vers ses premiers amours : l’enfance, avec la gestion d’un accueil de loisirs à la Rochelle.