Exposition virtuelle : ADL, street-artiste mancelle

C’est déjà le quatrième artiste contemporain d’ici et d’ailleurs que nous vous présentons ! Et ce mois-ci nous restons dans le domaine du street-art avec la Mancelle ADL, street artiste depuis 6 ans. À travers les multiples techniques de cet art urbain et les sujets féminins qu’elle aime particulièrement représenter, ADL est devenue en quelques années une figure artistique locale. De l’art de rue aux ateliers participatifs, présentation d’une artiste aux multiples casquettes.

Un parcours atypique

Animatrice enfance au Centre Rabelais depuis 10 ans, ADL a d’abord commencé par la voie artistique. Suite à des études en arts plastiques et aux beaux-arts du Mans, elle se lance dans une école de stylisme de costumes de scène à Rennes. C’est au centre de Laigné-en-Belin, où elle entre comme costumière d’une troupe de déambulateurs en échasses, qu’elle s’investit à plein temps dans l’animation. Avec les débuts d’Internet, elle découvre alors que le street art est aussi une affaire de femme. Mais la révélation arrive finalement en 2015, lorsqu’elle graffe le portrait de Rolande, pensionnaire de la maison d’accueil de ses parents, sous un abribus sarthois.

« Ce fut un véritable déclic qui m’a donné envie d’aller plus loin ! J’ai ainsi commencé peu à peu à bosser la technique du pochoir. »

Du collage aux festivals de street-art

C’est par une série d’œuvres réalisées au pochoir et collées en plein centre ville du Mans, qu’elle commence son parcours artistique. Ses visuels inspirés de photographies de ses yeux lui permettent de se faire connaître.

« Poussée par la confiance d’Etienne, l’un des membres de l’équipe culturelle de la ville, je suis rapidement sortie de mes formats raisin pour m’attaquer à mon premier mur lors de l’édition plein champ en 2019. Une nouvelle aventure, un changement radical ! »

Cette expérience fut pour elle un véritable levier dans sa prise de confiance et son envie de persévérer. Depuis, son statut d’artiste en poche, elle développe des projets sur-mesure auprès d’école, d’associations ou mairies, à travers notamment des ateliers participatifs.

Rendre l’espace urbain plus féminin

ADL utilise plusieurs techniques typiques du street art comme le pochoir associé à la bombe ou le collage. Elle se tourne cependant parfois vers des arts plus traditionnels comme la linogravure. À travers ses productions, ADL s’intéresse essentiellement aux sujets féminins.

« C’est une manière de trouver ma propre féminité à la manière de l’art-thérapie. J’aime entrer dans l’intimité tout autant que d’aborder des côtés plus provocants. Une manière aussi de mettre en avant les femmes dans l’espace urbain à mon goût trop souvent masculinisé. »

Son prochain grand projet verra le jour à la maison de quartier Pierre-Guédou en collaboration avec Lapin blanc, son frère également artiste. Répondant à sa véritable envie de transmettre et d’éveiller, cette création participative sera réalisée avec les habitants et aura pour inspiration leurs portraits photos.

Pour découvrir ses œuvres, nous vous invitons à vous balader dans la galerie virtuelle ci-dessous. Pour une expérience optimale nous vous invitons à ouvrir cette page avec le navigateur google chrome.

Powered by emaze

3 thoughts on “Exposition virtuelle : ADL, street-artiste mancelle

  1. Bonjour
    Superbe exposition
    J’aime beaucoup son travail
    La force des regards dû au cadrage dégagé une force sui ne peux laisser le spectateur indifférent !

  2. Superbe travail graphique et politique ! Vivement les prochaines sorties… Le grand format lui réussit très bien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.