G.R.A.I.N : une histoire de fous

Marie-Magdeleine est comédienne et metteur en scène au sein de la compagnie Mmm. Elle a accepté de répondre à nos questions pour nous dévoiler les coulisses du spectacle G.R.A.I.N., qu’elle interprètera sur les planches du Centre Rabelais le samedi 22 janvier à 20h30.

Comment vous est venu cette folle idée du scénario de G.R.A.I.N ?

Cette idée m’est venue suite à plusieurs événements personnels et professionnels. J’ai été moi-même animatrice d’un atelier théâtre auprès de personnes atteintes de maladies mentales et plusieurs cas de bipolarités ont été diagnostiqués autour de moi, ce qui a éveillé ma curiosité. Je me suis beaucoup documentée et me suis inspirée de ma propre expérience d’animatrice pour écrire ce spectacle.

Dans tous vos spectacles, vous prenez le parti de jouer seule plusieurs personnages et sans décor. Pourquoi ce choix ?

Au départ c’était surtout un choix par contrainte, parce qu’on n’avait rien, c’était un réel pari de tout faire nous-même. Mais finalement ça correspond très bien à ma manière de jouer, c’est un vrai défouloir pour moi d’incarner tous ces personnages. J’aime ce côté artisanal que ça apporte, et ça permet aussi de faire travailler l’imaginaire du public.

Quel travail cela représente-t-il ?

Chaque spectacle c’est 2 ans de travail, durant lesquels j’improvise et on écrit le scénario au fur et à mesure. On travaille ensuite beaucoup la mise en scène qui doit être hyper fluide, il faut que le spectateur puisse reconnaître tous les personnages. Ça demande beaucoup de relectures et de persévérance.

Était-ce important pour vous d’aborder le sujet des maladies mentales et de l’accompagnement des adultes ?

C’était très important pour moi d’en parler, surtout avec tout ce qui se passe en ce moment, la médecine est difficile à contredire. La folie est un sujet sensible, qui va prendre de plus en plus de place dans notre quotidien. On entend beaucoup parler des malades mais pas des humains, c’est important de sensibiliser le public à ce sujet, et c’est un message que l’on veut continuer d’aborder dans nos prochains spectacles.

Y a-t-il une part autobiographique ? 

J’ai réellement rencontré certains personnages que j’incarne, durant l’atelier théâtre que j’ai animé. Cette pièce c’est un condensé des moments les plus marquants sur toute l’année que j’ai passé avec eux. J’y ai ajouté du jeu, inventé certains aspects, mais la base de cette création vient de mon expérience personnelle.

Réservez dès maintenant vos places pour le spectacle G.R.A.I.N., à découvrir le samedi 22 janvier à 20h30.

En raison du contexte sanitaire, réservation et pass sanitaire obligatoires.